Sinopec veut construire 1 000 stations à hydrogène


Le groupe pétrolier et chimique chinois (contrôlé par l’Etat) prévoit de construire un millier de stations à hydrogène d’ici 2025 (ce qui permettrait de faire le plein de 150 000 à 300 000 véhicules). Sinopec, qui opère 30 000 stations-service en Chine, a ouvert à ce jour 27 stations H2. La compagnie produit 3,5 millions de tonnes d’hydrogène par an. Elle mise sur l’hydrogène bleu et l’hydrogène vert. En 2025, elle souhaite aussi se doter de 7 000 sites de production d’énergie solaire.

Cette annonce reflète les ambitions de l’Empire du Milieu. La Chine, qui a construit 118 stations, dont 101 sont opérationnelles – table sur 1 000 stations à hydrogène en 2025, 5 000 d’ici 2035 et 10 000 d’ici 2050.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting