Alliance entre ENGIE et HRS dans la mobilité H2

L’énergéticien et le fabricant de stations vont développer ensemble 15 projets d’ici 2026 pour accélérer la mobilité hydrogène avec une infrastructure à forte capacité.

C’est une suite logique pour les deux partenaires. Ayant déjà collaboré sur plusieurs projets à succès, notamment HyGO à Vannes, Zero Emission Valley en Auvergne-Rhône-Alpes ou avec le SYDEV en Vendée, ENGIE Solutions et HRS franchissent une nouvelle étape. Ils ont formalisé un partenariat stratégique fondateur pour la mobilité hydrogène qui s’étendra jusqu’en 2026. Il prévoit à cet horizon 15 projets menés en commun, dont 4 d’ici à 2024, en priorité pour les écosystèmes de mobilité décarbonée.

Leur souhait est de répondre efficacement et rapidement aux besoins des acteurs publics et privés en matière d’infrastructures hydrogène. Dans un premier temps, une architecture modulable selon les projets sera envisagée, tout en visant la standardisation des solutions, puis une montée en gamme. L’objectif est de passer d’unités de plusieurs centaines de kg / jour de capacité à rapidement 1 tonne /jour puis 2 tonnes / jour, avec un focus sur la mobilité lourde.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting