Stellantis : l’hydrogène élargi aux gros utilitaires et pick-ups

Stellantis : l'hydrogène élargi aux gros utilitaires et pick-ups
Stellantis : l’hydrogène élargi aux gros utilitaires et pick-ups

Le groupe vient de dévoiler son plan stratégique « Dare Forward 2030 ». Il vise à devenir le champion de l’industrie dans la lutte contre le changement climatique, en atteignant zéro émission carbone d’ici 2038. La stratégie s’appuie sur la batterie et la pile à combustible.

Avec un an d’avance sur Mercedes, Stellantis veut devenir neutre en carbone. L’objectif est d’atteindre une réduction de 50 % d’émissions d’ici 2030. Le groupe dirigé par Carlos Tavares prépare les conditions pour atteindre 100 % de véhicules électriques (BEV) vendus en Europe et 50 % aux États-Unis d’ici la fin de la décennie. Il prévoit d’avoir plus de 75 BEV, et de vendre 5 millions de BEV chaque année dans le monde à l’horizon 2030.

La stratégie repose majoritairement sur l’électrique à batterie. Stellantis déclare vouloir augmenter de 140 GWh la capacité des batteries pour atteindre 400 GWh. Néanmoins, l’hydrogène a aussi sa place. Le groupe, qui a déjà commencé à introduire la technologie sur des utilitaires de taille moyenne, va poursuivre son offensive. Il va la décliner sur les grands utilitaires en 2024, avec un objectif de 5 000 unités par an (et autant pour les fourgons de taille moyenne). La pile à combustible sera aussi proposée sur un gros van de livraison aux États-Unis en 2025, avec un objectif de 10 000 unités par an. L’hydrogène fera ensuite son apparition dans les pick-ups.

Le groupe se qualifie de « front runner » dans l’hydrogène, revendiquant une position de leader.

Vous voulez en savoir plus sur les pick-ups à hydrogène de Stellantis ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Stellantis ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde