Suez : une station d’hydrogène alimentée à partir de déchets ménagers

Suez station hydrogène déchets ménagers
Suez : une station d’hydrogène alimentée à partir de déchets ménagers

A Créteil, une station produira 1 tonne d’hydrogène par jour à partir de la valorisation énergétique des déchets. Prévue pour 2025, elle répondra aux besoins des acteurs de la mobilité verte du Val-de-Marne, et plus largement de l’Ile-de-France.

Construite et exploitée par la société H2 Créteil, qui réunit Suez, SIPEnR, filiale du SIPPEREC et la Banque des Territoires, la future centrale utilisera l’électricité produite à partir de la combustion des déchets ménagers des 19 communes du SMITDUVM pour produire de l’hydrogène renouvelable par électrolyse de l’eau. Suez qui exploite l’UVE (usine de valorisation énergétique de Créteil, met à disposition le terrain sur lequel seront installés les équipements de production et de distribution d’hydrogène. Le groupe fournira également l’eau et l’électricité renouvelable nécessaires à la production d’hydrogène.

Une première ? Pas tout à fait, la station de Dijon qui sera inaugurée le 24 juin – à la veille des Journées Hydrogène dans les Territoires – utilise également un centre de traitement des déchets ménagers pour produire de l’hydrogène. Mais celle de Créteil vise de plus gros volumes. La tonne d’hydrogène renouvelable produite chaque jour sur le site d’H2 Créteil alimentera les flottes de véhicules lourds publics et des collectivités (bus, bennes à ordures ménagères, poids lourds, véhicules utilitaires, …) ainsi que les véhicules légers des particuliers. La RATP s’en servira pour une ligne de bus d’Île-de-France Mobilité. Et à l’avenir la station pourra alimenter des bennes à ordures ménagères de Grand-Paris Sud-Est Avenir et des territoires limitrophes.

H2 Créteil prévoit de doubler la production et de distribuer jusqu’à deux tonnes par jour.

Vous voulez en savoir plus sur la station hydrogène de Suez ? Alors nos derniers articles sur les stations hydrogène devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles sur le sujet ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT