Un nouveau SUV à hydrogène dès 2017 chez Hyundai ?

SUV à hydrogène Hyundai
Un nouveau SUV à hydrogène dès 2017 chez Hyundai ?

Si l’on en croit Autocar, la marque coréenne serait en train de plancher sur le modèle qui remplacera l’actuel ix35 FC (Tucson dans d’autres pays). L’information n’est pas une surprise, quand on sait que Kia, qui fait partie du même groupe, a prévu de sortir en 2020 un premier modèle à hydrogène.

On peut donc s’attendre à ce que ce SUV soit lancé avant. Et on peut même avancer une date, celle de 2017. Le nouveau modèle, qui reprendra en partie la technologie présentée à bord du concept Intrado (salon de Genève 2014) viendra concurrencer les SUV de Mercedes et Audi. Mais, l’objectif reste avant tout de faire mieux que Toyota.

Cité par Autocar, le responsable de la recherche sur l’hydrogène, Sae-Hoon Kim, avance un objectif de 800 km d’autonomie. On peut voir ici sur ce visuel que le concept Intrado en affichait déjà près de 700 à l’époque. Hyundai considère que la pile à combustible a sa place au sein des énergies alternatives. Les performances ont été multipliées par 200 en 60 ans et la courbe ne fait que s’accélérer.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène