Symbio veut se développer en Asie

Selon l’Usine Nouvelle, Symbio regarde vers l’Asie. L’entreprise française, dont Michelin et Faurecia sont co-actionnaires, est présente au salon Fuel-Cell Expo qui se tient à Tokyo à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 février. Elle va y présenter ses StackPack S (5-40 kW) et M (40-60 kW).

Cette partie du monde est stratégique, car beaucoup de pays asiatiques misent sur cette technologie, à l’image notamment de la Chine. D’ici à 2030, le pays affiche l’ambition de mettre à la route un million de véhicules à l’hydrogène. « Nous visons prioritairement la Chine, mais également d’autres marchés clés tel que le Japon et la Corée du Sud », déclare à L’Usine Nouvelle le président exécutif de Symbio, Fabio Ferrari.

Celui-ci espère « signer les premiers contrats cette année » en Asie, pour une mise sur le marché des véhicules dans deux à trois ans. La technologie de pile à combustible de Symbio pourrait gagner plus de visibilité, grâce à la forte présence de Faurecia sur le marché asiatique, et sa proximité avec les constructeurs locaux.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting