TechnipFMC remporte un contrat pour la plus grosse unité de génération d’hydrogène en Inde

Le groupe d’ingénierie pétrolière a remporté auprès de la société publique Hindustan Petroleum Corporation Ltd. (HPCL) un contrat pour une nouvelle unité de production d’hydrogène. Ce projet fait partie de l’extension d’un projet existant portant sur la modernisation du complexe de raffinage de Visakh, situé à Visakhapatnam, dans l’état d’Andhra Pradesh en Inde.

Cette unité de production est installée afin d’approvisionner la raffinerie de Visakh en hydrogène, lui permettant ainsi de porter sa capacité de raffinage de 8,33 à 15 millions de tonnes par an. Le périmètre d’intervention de TechnipFMC comprend une unité de production d’hydrogène à deux trains, chacun d’une capacité nominale de 113 kilotonnes par an, et une unité d’adsorption par variation de pression d’une capacité de production de 36 kilotonnes d’hydrogène par an.

TechnipFMC a développé l’application de sa technologie propriétaire de reformage à la vapeur au-delà du reformeur conventionnel en ajoutant sa technologie TPR de reformeur en parallèle, un reformeur thermique haute temperature. « En optimisant l’efficacité énergétique, abaissant la consommation en vapeur, réduisant l’importation d’électricité et minimisant les émissions, ces technologies nous permettront de fournir à HPCL une unité de production d’hydrogène autonome, sans équivalent dans l’industrie », commente Nello Uccelletti, Président des activités Onshore/Offshore de TechnipFMC.

Le groupe a déjà réalisé deux unités de production d’hydrogène pour HPCL, et est très présent en Inde. L’entreprise est un leader mondial pour la conception et la fourniture d’usines d’hydrogène, pour en avoir construit plus de 270 à travers le monde.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting