Teréga lance 600 km de pipeline hydrogène

Teréga lance 600 km de pipeline hydrogène
Teréga lance 600 km de pipeline hydrogène

Dans le cadre du projet H2Med, lancé par la France, l’Espagne et le Portugal, Terega gère des tuyaux qui assurent le raccord entre la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie.

Sous le nom de projet HySoW (Hydrogen South West), l’opérateur prend donc sa part dans l’élaboration d’une infrastructure de transport et de stockage d’hydrogène, en vue de la future dorsale hydrogène européenne. Ce projet est candidat au label de Projet d’intérêt commun (PIC) dans le cadre du nouveau règlement sur les réseaux transeuropéens d’énergie (RTE-E) (UE/2022/869).

Au cœur de l’Occitanie et de la Nouvelle Aquitaine, il s’agit d’interconnecter les pôles industriels et de mobilité majeurs, avec des spots comme Bayonne, Lacq, Pau, mais aussi Bordeaux et Toulouse, avec une extension vers Port-La-Nouvelle. L’objectif est de relier ces territoires aux flux d’hydrogène produits localement, comme à ceux en provenance du Sud de l’Europe, de la Méditerranée et de la façade Atlantique (productions françaises et importations). Le schéma connecte bien sûr la France à l’Espagne et fait le lien avec le projet BarMar, reliant Barcelone à Marseille.

Ce projet a aussi pour objectif de renforcer la sécurité d’approvisionnement de l’ensemble du système énergétique grâce au stockage d’hydrogène et à un projet de H2 to Power.

Vous voulez en savoir plus sur Teréga ? Alors nos derniers articles sur cet acteur devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Teréga ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde