Thales se lance dans le drone à hydrogène

Thales, Drones-Center, et ZenT annoncent avoir réalisé une démonstration en vol d’un drone équipé d’une pile à combustible. L’objectif de cette expérimentation était de démontrer la viabilité industrielle et opérationnelle de ce drone, qui permet de gagner en performance tout en préservant l’environnement, grâce à l’hydrogène.

Les essais ont démontré la capacité du drone à voler au moins 2 heures avec un temps de rechargement en hydrogène ne dépassant pas une minute. Outre le temps d’immobilisation réduit, le drone offre des performances maintenues tout au long de la durée du vol contrairement aux drones utilisant des batteries. Le groupe de défense estime qu’un tel drone pourra voler jusqu’à 3 heures en embarquant 3 kilos de charge utile, répondant à 90 % des applications de surveillance de sites sensibles et l’inspection d’ouvrages industriels.

Pour répondre aux exigences de la réglementation, l’expérimentation a été menée avec la solution ScaleFlyt Geocaging à bord du drone. Ce dispositif mis au point par Thales associe la robotique et des technologies de sécurité conformes aux certifications requises dans l’aéronautique. Développée avec le soutien de la DGAC, elle garantit le maintien du drone dans un espace défini.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting