TIGA : des briques d’hydrogène dans plusieurs projets

Nous avons déjà évoqué le territoire de Belfort-Montbéliard et sa filière hydrogène, mais d’autres territoires retenus dans le cadre des TIGA (Territoire d’Innovation à Grande Ambition) portent aussi ce type d’énergie. C’est le cas par exemple des projets de :

Morbihan Energies : l’ambition est d’augmenter la part d’électricité produite dans département de 5 % à 20 % et d’augmenter de 20 % le taux d’exploitation de la production d’énergies renouvelables flexibles. On sait que le Morbihan est très favorable à l’hydrogène.

Dunkerque : l’ambition est de porter à 32 % la part d’ENR dans la consommation d’électricité, de chaleur et de froid du territoire. Un projet de Power to gas est en cours (GRHYD).

La Rochelle : l’agglo veut devenir un territoire zéro carbone, avec une ambition de réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre (GES). L’hydrogène est une des pistes étudiées.

Les Pyrénées-Atlantiques : le département veut pousser la production d’énergie verte locale et augmenter à minima de 60 % les énergies vertes dans la consommation totale d’énergies.

Occitanie : dans le cadre de son projet Littoral +, la région veut développer la production d’énergies marines renouvelables ainsi que la production massive d’hydrogène pour servir
de mobilités « à zéro émission de carbone ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting