Total investit dans Hyzon Motors

Total Hyzon Motors

Le pétrolier français, Total, a décidé de s’inviter au capital de la start-up* (Hyzon Motors), qui développe des piles à combustible pour les véhicules lourds. L’investissement a été réalisé via le fonds Total Carbon Neutrality Ventures. D’autres investisseurs (Ascent Hydrogen Fund, Hydrogen Capital Partners et Audacy Ventures Ltd) ont participé aussi à ce tour de table, dont le montant n’a pas été révélé. Il serait compris entre 15 et 20 millions de dollars et valoriserait Hyzon Motors à 200 millions, selon Bloomberg.

Total rappelle dans un communique qu’il s’intéresse à l’hydrogène et fait partie du consortium H2 Mobility en Allemagne. Il souhaite contribuer à la décarbonation de la mobilité lourde, mais aussi à celles des secteurs de l’industrie et de l’énergie.

Ces fonds se destinent aux sites de production et d’ingénierie de la start-up, qui se trouvent à Honeoye Falls (Etat de New York aux USA), Groningen (Pays-Bas) et Shanghai (Chine).

Hyzon Motors affirme que sa technologie a été déployée sur 4 000 véhicules de transport dans le monde. Son objectif est de mettre à la route 5 000 camions et bus à hydrogène dans les trois ans et 40 000 par an à partir de 2025.

*Hyzon est issue de la compagnie Horizon Fuel Cell Technologies, établi à Singapour, et qui fait des piles à combustible depuis 17 ans.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundi en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde