Toyota fera le Dakar avec un buggy à moteur à hydrogène

Toyota buggy hydrogène

Dans le cadre de l’assocation Hyse*, Toyota va engager un nouveau véhicule au prochain Dakar. Il s’agit d’un buggy qui aura un moteur à combustion hydrogène dérivé du monde de la moto. Une grande première.

On savait que les fabricants japonais de moto avaient monté une coalition autour du moteur à hydrogène. Ils feront une démonstration de leur savoir-faire à bord d’un buggy, engagé par… Toyota. Le constructeur automobile, qui a rejoint le club au 1er octobre, va intégrer ce moteur à bord d’un engin qui est baptisé le Hyse-X1. Sur un plan technique, c’est un bloc de 998 cm3 avec 4 cylindres en ligne et un turbo. Il précise que le châssis a été conçu par Overdrive Racing, un prestataire belge qui l’accompagne en compétition pour la Coupe du monde des rallyes tout-terrain. Le poids total est de 1 500 kg.

Il est à noter que ce buggy à moteur à combustion hydrogène arbore également le logo Mission 1000, du nom du programme mis en place par le Dakar à partir de 2024 pour tester les énergies décarbonées. C’est à dire : l’hydrogène, le 100 % électrique ou encore les motorisations hybrides avec une quantité minime de bio-carburant embarquée.

L’engin engagé par Toyota embarquera un réservoir d’hydrogène et un circuit d’alimentation adapté. Et il jouera le rôle de vitrine. Le Président de Hyse, qui est le directeur technique de Yamaha, Kenji Komatsu, estime que c’est « le meilleur moyen de communiquer et de résoudre les problèmes techniques qui pourraient se poser ». Pour sa part, Toyota voit un potentiel pour le moteur à hydrogène dans le domaine de la mobilité légère.

Voilà en tout cas une initiative qui témoigne, une fois de plus, de l’engouement croissant autour du moteur à hydrogène. Il est à noter qu’une maquette de ce buggy sera exposée à Tokyo sur le stand de Toyota au Japan Mobility Show, du 25 octobre au 5 novembre.

Pour en savoir plus sur Hyse, c’est ici. Et le Dakar, ce sera en Arabie Saoudite du 5 au 19 janvier 2024.

*Hydrogen Small mobility & Engine technology : une association de recherche sur les moteurs regroupant Kawasaki, Suzuki, Honda et Yamaha

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde