Toyota lance au Japon un bus à hydrogène

Après la Mirai, le constructeur lance au Japon un autre véhicule à hydrogène de série : un bus. Baptisé Sora (Sky, Ocean, River, Air), et mis en circulation depuis le 7 mars, il s’agit du premier bus à pile à combustible homologué au Japon. Ce véhicule reprend le Toyota Fuel Cell System (TFCS) de 114 kW, initialement conçu pour sa berline. La pile est couplée avec un moteur électrique de 113 kW et une batterie nickel-métal-hydrure. L’hydrogène est stocké dans des réservoirs d’une contenance totale de 600 litres.

Silencieux et propre, le Sora peut aussi se transformer en générateur de secours, capable de fournir jusqu’à 9 kW de puissance et une grande quantité d’électricité : jusqu’à 235 kWh.

A noter que ce bus innove aussi sur le plan du confort. Un contrôle actif de l’accélérateur évite les secousses. En l’absence de passagers, les sièges se relèvent automatiquement pour faciliter les mouvements à l’intérieur du bus. Par ailleurs, des caméras détectent tout ce qui se passe autour du véhicule.

Toyota prévoit de mettre en service plus de 100 bus à hydrogène, principalement dans l’agglomération de Tokyo, en prévision des Jeux olympiques et paralympiques de 2020.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting