Toyota revoit sa stratégie hydrogène

Toyota revoit stratégie hydrogène

Lors d’une prise de parole au Japon, le nouveau PDG Koji Sato a réaffirmé que le groupe restait sur une approche multi-énergies. En ce qui concerne l’hydrogène, le virage s’amorce vers la mobilité lourde. Toyota entend couvrir à la fois les e-fuels, le moteur à combustion H2 et la pile à combustible.

Prenant le risque de décevoir ceux qui voudraient le voir devenir 100 % électrique, le constructeur japonais estime qu’il faut une réponse plurielle avec de l’hybride, de l’hybride rechargeable et aussi de l’électrique. Il va bien accélérer dans ce domaine (avec semble -t-il des batteries plus performantes), mais ne laisse pas tomber pour autant l’hydrogène.

Dans l’automobile, Toyota a d’abord annoncé qu’il allait travailler sur les carburants neutres en carbone. Ces carburants pourraient à la fois alimenter des véhicules neufs, mais aussi ceux déjà en circulation. L’autre option est de développer des moteurs à hydrogène. C’est ce que fait le groupe en compétition avec une Corolla en championnat Super Taikyu. Il suit aussi cette voie pour le transport routier. Pour Toyota, la massification de la pile à combustible passe par le camion. Le constructeur est persuadé que cette solution est mieux adaptée, car le temps de remplissage est beaucoup plus rapide et que le stockage de l’énergie prend moins de place.

Rien n’a été dit en revanche sur la Mirai, dont les volumes sont à peine supérieurs à 20 000 véhicules alors que la première génération a été lancée en 2014.

Toyota croit toujours en cette vision d’une société de l’hydrogène. Il se sert d’ailleurs de projets-pilotes comme Woven City (une smart city au pied du Mont Fuji, où l’hydrogène joue un rôle dans la vie quotidienne), à Fukushima ou en Thaïlande.

Vous voulez en savoir plus sur Toyota ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde