Un automne chargé pour Atawey

En plus des stations pour vélos des villes de Vichy, de Brides-les-Bains et de Montpellier (ce sera bientôt le cas de Toulouse), la firme savoyarde a installé cet automne 3 nouvelles stations compactes et posé la première pierre de la station de Moutiers.

C’est le 22 octobre qu’a été posée la première pierre de cette dernière station, qui est déjà la troisième pour Atawey dans le projet « Zero Emission Valley », après Clermont Ferrand et Chambéry. La station aura une capacité de distribution de 200 kg d’hydrogène par jour et a vocation a alimenter en hydrogène aussi bien la mobilité de la vallée que celle en altitude.

En octobre, Atawey a également installé deux stations compactes avec électrolyse intégrée en Corse, sur le site de Corstyrène à Aléria. Couplées à des panneaux solaires d’une puissance installée de 100 kW, ces stations de production et de distribution permettent à la société d’être autonome en carburant zéro émission pour ses chariots élévateurs. La société, leader de l’isolation thermique en Corse, produira ainsi 5 tonnes d’hydrogène sur une année. Celui-ci alimentera 7 chariots élévateurs, sachant que l’entreprise veut à terme convertir à l’hydrogène l’intégralité de ses chariots élévateurs, au nombre de 12, ainsi que ses 5 camions. »

Enfin, la PME a aussi installé une station compacte à Belfort, pour H2SYS qui va s’en servir pour son nouveau site industriel. La station permettra de faire la compression de l’hydrogène ainsi que la distribution à différentes pressions selon les besoins des équipements à tester, entre 200 et 700 bars.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting