Un débouché pour Nikola en Californie

Les bonnes nouvelles ne sont pas si fréquentes pour la jeune compagnie américaine. Alors, elle doit apprécier la commande passée par Total Transportation Services (TTSI), un des principaux opérateurs portuaires de la Californie du Sud. Dans une lettre d’intention, elle s’engage sur 100 camions auprès de Nikola, 70 à hydrogène et 30 à batterie. Un premier pilote sera organisé en amont avec 4 poids-lourds (2 de chaque énergie) au premier semestre de 2022.

Chaque mois, ce sont jusqu’à 14 000 camions qui entrent et sortent du port de Long Beach, près de Los Angeles. Ils génèrent l’équivalent de 2 600 tonnes d’émissions polluantes. TTSI entend faire appel à Nikola pour passer en mode zéro émission. Les camions à batterie arriveront en 2022 et ceux à pile à combustible en 2023.

Par ailleurs, c’est aussi par la Californie que passe un autre accord. A travers la filiale Nikola Energy, un partenariat a été conclu avec TravelCenters of America (TA) pour installer des stations à hydrogène destinées à alimenter des poids-lourds. Les deux premières seront installées à Los Angeles et dans la vallée centrale de Californie.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting