Un drone H2 pour traverser l’Atlantique

Sous le nom de « ‘Défi Mermoz », H3 Dynamics et l’Isae-Supaero (une des meilleures écoles au monde en matière d’ingénierie aérospatiale) ont pour ambition de concevoir un drone alimenté par de l’hydrogène liquide afin de traverser l’Atlantique sans escale. Cet exploit avait été réalisé par Jean Mermoz en 1930. Le pilote avait traversé l’Atlantique Sud sur plus de 3 000 km en suivant la ligne de l’Aéropostale, entre le Sénégal et le Brésil.

L’objectif est de développer un drone de 4 mètres d’envergure pour moins de 25 kg. La propulsion se ferait par de l’hydrogène liquide, qui fournira plus de 6 fois plus d’énergie par unité de masse qu’une propulsion électrique à batterie conventionnelle en ne rejetant que de la vapeur d’eau pendant le vol. Le drone sera par ailleurs couvert de panneaux photovoltaïques pour ses commandes de bords et récupèrera de l’énergie en vol par biomimétisme comme le fait l’albatros.

Le vol est programmé pour 2023.

Pour mener à bien ce projet, les partenaires doivent sept millions d’euros. En cas de succès de la mission, des briques technologiques pourraient être utiles dans l’optique d’un avion à zéro émission en 2035.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting