Un intérêt certain pour la nouvelle pile de PowerCell Sweden

PowerCell_Logo_UtanBlŠnk

Développé en se basant sur la plateforme conçue dans le cadre du projet collaboratif européen AutoStack Core, le prototype S3 de PowerCell Sweden a enregistré trois commandes depuis le début de l’année 2016, dont au moins une provient d’un acteur européen souhaitant l’utiliser pour des applications dans le domaine automobile.

Contrairement au module précédent qui utilisait un reformeur pour extraire l’hydrogène du diesel, ce nouveau prototype couvrant une charge de puissance de 20 kW à 100 kW fonctionne directement à l’hydrogène. Il utilise la technologie de membrane échangeuse de protons (PEM).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting