Un Label hydrogène dans le Morbihan

Label hydrogène Morbihan

C’est une première sur le territoire national : Morbihan Énergies, Engie Cofely, ainsi que la Banque des territoires et la Région Bretagne ont lancé le label « Morbihan hydrogène ». Ce dernier vise à développer la production d’un hydrogène, à partir d’une énergie locale. Le syndicat breton d’énergie s’est lancé il y a déjà deux ans dans l’hydrogène, avec un site de production à Vannes-Luscanen. Un électrolyseur alimenté en électricité par les panneaux solaires du nouveau bâtiment administratif que partage cet établissement public avec Eau du Morbihan et l’association des maires et présidents d’EPCI permet d’obtenir de l’hydrogène pour véhicules électriques.

Cette station est la première étape d’une série de projets qu’accompagne Morbihan énergies en vue d’un développement de l’hydrogène auprès des collectivités et des acteurs économiques du département. L’un d’eux est la future station du Prat, prévue pour 2019, en collaboration avec ENGIE, près de l’usine Michelin.

Après ce label hydrogène, Morbihan Energies pourrait en faire de même pour l’électricité et le gaz naturel.

Vous voulez en savoir plus sur la Bretagne ? Alors nos derniers articles sur cette région française devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la région Bretagne ici

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

MasterClass H2 Toulouse