Un nouveau client pour le RexH2 d’EODev

 RexH2 EODev
Un nouveau client pour le RexH2 d’EODev

Selon la tribune, la nouvelle gamme de catamarans de luxe de 59 pieds conçus par Fountaine-Pajot va être hybridée avec le prolongateur d’autonomie à hydrogène d’EODev (Energy Observer Development), basé sur une pile à combustible de Toyota. Le premier voilier, équipé et testé en conditions réelles sur de longues distances, sera mis en service début 2022.

« Toute la vie à bord du Samana 59′ sera d’origine électro-hydrogène, quand la propulsion restera vélique ou thermique. L’objectif est ainsi de pouvoir faire fonctionner les appareils de bord, de l’éclairage aux plaques de cuisson et à la climatisation, sans avoir besoin de recourir à l’utilisation d’un générateur diesel, bruyant et polluant « , explique Romain Motteau, directeur général de Fountaine Pajot.

Numéro deux mondial de la conception et fabrication de catamarans de croisière, l’entreprise de La Rochelle a engagé le plan Odyssea 2024 qui prévoit le développement de bateaux plus respectueux de l’environnement. L’objectif du chantier est d’atteindre le zéro carbone d’ici à 2050, à la fois dans la production de bateaux et dans leur utilisation. La prochaine échéance sera l’intégration des systèmes d’EODev dans d’autres unités, de taille et d’usage différents.

Vous voulez en savoir plus sur EoDev, filiale d’Energy Observer ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Energy Observer ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde