Un nouveau venu dans le vélo à l’hydrogène

Le bureau de design néerlandais studioMOM a développé le LAVO Bike. Ce concept de vélo cargo à l’hydrogène a été commandé par le groupe Providence, une société d’investissement dans les énergies propres basée à Sydney, en Australie. Sans surprise, la technologie vient du pays, et en l’occurrence de la start-up LAVO, issue de l’Université de la Nouvelle Galles du Sud. Celle-ci a mis au point un système de stockage d’énergie pour les maisons reposant sur l’hydrogène. Précisons que LAVO vient de conclure un accord de partenariat avec le fabricant hollandais Nedstack, qui fait des piles à combustible de type PEM depuis 20 ans.

Appliqué au vélo, l’hydrogène permet un plus grand rayon d’action. Selon StudioMOM, il permet aussi de transporter plus de marchandises. Ce n’est pas une première, puisque Pragma Industries a présenté le premier vélo H2 en 2015. Pour sa part, Aaqius a conçu en 2019 avec Cycleurope le Sneaker, un vélo cargo à hydrogène utilisant des cartouches (STOR-H) pour l’assistance électrique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting