Un partenaire allemand pour développer l’écosystème H2X en Bretagne

La start-up H2X Systems, lancée en 2018 par Stéphane Paul et rebaptisée H2X Ecosystems en janvier de cette année, s’est associée à l’allemand Anleg GmbH. Cet acteur revendique 20 ans d’expérience dans l’hydrogène. Leur alliance a pour objectif de fabriquer en France, à grande échelle, des électrolyseurs, des piles à combustibles et des stations de recharge pour les véhicules fonctionnant à l’hydrogène. Le déploiement de ces équipements se fera en partenariat avec les territoires, à l’image du projet en cours dans l’agglomération de Redon, qui souhaite devenir autonome en énergie.

H2X Ecosytems, qui est basée à Saint-Malo et présidée par Stéphane Paul, actionnaire majoritaire, multiplie les partenariats avec les agglomérations mais aussi le privé. « Il s’agit de créer des écosystèmes pour produire et consommer sur place l’hydrogène vert. Depuis janvier dernier nous avons embauché 5 personnes. Si on ajoute les collaborateurs allemands, l’effectif se monte aujourd’hui à 30. Nous serons une cinquantaine d’ici la fin de l’année. Anleg GmbH apporte les produits matures : électrolyseur et station de recharge. Notre rôle ici en France est d’améliorer ces équipements, ajouter des capteurs pour recueillir des informations, de la data et les analyser », peut-on lire sur le site de Bretagne Economique.

Ce travail est aujourd’hui opéré au sein d’un atelier situé à Le Faou (Finistère). « L’équipe modifie des véhicules pour y insérer une pile à combustible de 5kW qui permettra de parcourir de 500 km à 600 km entre chaque recharge », confie Stéphane Paul. Une fois mise au point, elle sera testée sur la voiture hybride solaire hydrogène développée par la start-up bordelaise Gazelle tech avec qui H2X Ecosystems a noué un partenariat. L’étape suivante consistera à fabriquer à grande échelle cette pile à combustible en lien avec un territoire de manière à y développer aussi des solutions de stockage, des stations de recharges et des unités de fabrication de véhicule à hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting