Une coalition dans l’hydrogène vert en Suisse

Alpiq, EW Höfe et SOCAR Energy Switzerland prévoient de construire la plus grande installation de production d’hydrogène vert de Suisse. Située à Freienbach, dans le canton de Schwytz, elle fera appel à de l’électrolyse, avec une capacité allant jusqu’à 10 MW. Elle sera en mesure de produire 1 000 à 1 200 tonnes par an lorsqu’elle sera terminée.

Cet hydrogène vert sera connecté au réseau et produit exclusivement avec de l’électricité provenant de sources renouvelables. Il sera ensuite transporté sans émettre d’émissions via un pipeline depuis l’ancienne sous-station (où il sera produit), vers l’aire d’autoroute voisine de Fuchsberg, où SOCAR érigera des stations-service à hydrogène dans les deux sens de circulation. L’hydrogène pourra ainsi alimenter jusqu’à 200 poids camions à pile à combustible – ce qui permettra d’éviter l’émission d’environ 14 000 tonnes de CO2 par an par rapport à des poids lourds diesel.

Une installation de remplissage sera également aménagée sur l’aire d’autoroute pour fournir l’hydrogène qui n’est pas directement vendu sur cette aire d’autoroute aux autres stations-service à hydrogène de Suisse. Ces dernières voient actuellement le jour dans le cadre d’un système de mobilité à l’hydrogène unique et transversal conçu par Hydrospider, Hyundai Hydrogen Mobility et les membres de l’association Mobilité H2 Suisse.

Le projet pose en outre de nouveaux jalons en matière d’efficacité énergétique : les partenaires du projet prévoient, dans une deuxième phase, d’injecter la chaleur résiduelle issue de la production d’hydrogène dans le nouveau chauffage urbain régional d’Energie Ausserschwyz. Cette chaleur résiduelle permettra de chauffer jusqu’à 1 300 ménages dans les districts de Höfe et March. De même, les partenaires examineront la possibilité d’ajouter de l’hydrogène dans le réseau de distribution de gaz existant d’EW Höfe.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting