Une coopération au Japon autour des moteurs de marine à l’hydrogène

C’est une alliance à trois : Kawasaki Heavy Industries, Yanmar Power Technology et Japan Engine Corporation ont décidé de former un consortium autour des moteurs de marine fonctionnant à l’hydrogène. Ils se destinent à des navires croisant dans les océans et le long des côtes.

Leur intention est de mettre sur le marché de tels moteurs en 2025 et de s’assurer un leadership mondial. Alors que le secteur maritime a pris l’engagement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, l’hydrogène est de plus en plus considéré comme une alternative. Il est toutefois question ici de l’utiliser comme carburant dans un moteur thermique. Les trois partenaires vont travailler chacun sur un type de moteur (à rotation rapide, moyenne ou lente), en 4 temps comme en 2 temps, afin de couvrir les différents usages.

Le consortium va aussi travailler sur le stockage de l’hydrogène.

Cette alliance a pour vocation à décarboner le transport maritime et à revitaliser au passage l’industrie du Japon dans ce domaine.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting