Une flotte de taxis à hydrogène à Oslo à partir de 2022

C’est dans le cadre d’une alliance entre le danois Everfuel, spécialiste de la production et de la distribution d’hydrogène renouvelable, et l’opérateur de taxis suédois Cabonline qui opère en Europe du nord, que va se concrétiser ce deal. Les deux partenaires ont choisi de travailler avec Toyota et sont en négociation avec la filiale norvégienne pour bénéficier de 100 Mirai d’ici la fin 2022 à Oslo. Et ce n’est qu’une étape, car la flotte va grandir. Le contexte est favorable en Norvège, où la capitale souhaite que 20 % de ses 2 500 taxis passent à l’hydrogène.

Pour sa part, Everfuel fournira l’infrastructure et à un prix préférentiel. L’extension du service de taxi à hydrogène se fera ensuite dans d’autres villes de Norvège, au fur et à mesure que les stations vont se multiplier. Le passage à l’échelle combiné, associant les véhicules, les usages et l’infrastructure qui va avec, n’est pas sans rappeler l’exemple de Hype avec Air Liquide. D’ailleurs, le communiqué d’Everfuel fait clairement référence à Paris.

Everfuel et Cabonline prévoient d’étendre ce modèle à d’autres grandes villes des pays nordiques, comme la Suède et la Finlande.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting