Une hypercar à hydrogène made in England

La presse britannique se fait l’écho du projet d’une start-up baptisée Viritech. Créée par Matt Faulks, un ingénieur qui revendique 20 ans d’expérience dans les voitures à haute performance – dont 10 en Formule 1 – la jeune pousse propose de développer une hypercar de 1 100 ch carburant à l’hydrogène. L’auto aura pour nom Apricale. Matt Faulks souhaite construire un bolide qui ne pèse pas deux tonnes et repousse les limites de la technologie, tout en apportant du plaisir de conduire. Il vise une autonomie de 800 km.

Pour alléger le véhicule, Viritech envisage d’utiliser du graphène pour la structure des réservoirs qui seraient intégrés directement dans le châssis.

L’entreprise, qui est localisée au MIRA Technology Park de Nuneaton, dans le Warwickshire, sortira de premiers prototypes en 2022. Le modèle de série devrait voir le jour en 2023. L’Hypercar H2 devrait coûter 1,5 million de livres, avec une production annuelle de 8 à 12 véhicules. Mais, ce n’est pas le seul projet puisqu’elle travaille aussi sur un SUV (Tellaro) et un utilitaire (Jovian) à pile à combustible.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting