Une ouverture vers des stations à hydrogène dans les centres commerciaux ?

McPhy-Energy

Le 27 juillet dernier, Ségolène Royal a présenté en Conseil des Ministres le projet d’ordonnance relative à l’autoconsommation d’électricité. C’est une disposition prévue par l’article 119 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Le premier appel d’offres pour des installations en autoconsommation sera publié dans les prochains jours, à destination des consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles, en particulier des centres commerciaux, acteurs économiques pour lesquels l’autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants.

Toutes les technologies renouvelables sont admises (solaire, petite-hydro, moulins, …). L’appel d’offres portera sur des installations de 100 à 500 kW, pour un volume alloué est de 40 MW (soit 100 à 400 projets lauréats). Les lauréats bénéficieront d’une valorisation financière pour l’électricité autoconsommée selon les modalités permises par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Selon certains experts, ce texte pourrait s’appliquer aux stations-services à hydrogène, dès lors que la production se fait sur site par électrolyse de l’eau à partir d’énergies renouvelables, et en particulier le solaire. Par exemple, une installation de 500 kW permettrait de produire en 1 heure de fonctionnement entre 8 et 9 kg d’H2, de quoi faire le plein de plusieurs véhicules à hydrogène.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting