Une Peugeot à hydrogène s’impose aux 24 h… de Saint-Jo

Peugeot hydrogène saint-jo
Une Peugeot à hydrogène s’impose aux 24 h… de Saint-Jo

Oui, vous avez bien lu : une Peugeot à hydrogène. Mais, une Peugeot à l’échelle 1/10. Ce véhicule radiocommandé et doté d’une pile à combustible s’est donc imposé aux 24 heures de Saint-Jo*, en signant au passage un nouveau record de 327 km. C’est presque 100 de plus que la distance parcourue par le vainqueur de l’an dernier.

Il faut noter que 5 véhicules roulaient à l’hydrogène cette année et concouraient pour le challenge H2.

Voici le classement :

1. Saint-Jo, Peugeot à hydrogène (327 km),

2. République Tchèque, Skoda à hydrogène (308 km),

3. Saint-Jo, Nissan (262 km)

4. Pologne, voiture à hydrogène (258 km)

5. Slovaquie, voiture à hydrogène (256 km)…

*du nom du lycée Saint-Joseph qui a initié la compétition de voitures radioguidées, près de Boulogne-sur-Mer.

Vous voulez en savoir plus sur Stellantis ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Stellantis ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.
1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène