Une pile à combustible à base de circuits imprimés

Dans le cadre d’un projet de recherche en Angleterre, la société Revolve Technologies a développé une nouvelle technologie de pile à combustible utilisant une construction de circuits imprimés (PCBFC). C’est la première fois qu’une telle pile est utilisée dans un environnement automobile. Par rapport aux systèmes conventionnels, cette pile à combustible réduit à la fois le poids et les coûts et adopte en outre une forme plus flexible. La PAC en question a été intégrée dans un utilitaire Renault Kangoo ZE sous la forme d’un prolongateur d’autonomie, au salon Cenex Low Carbon Vehicle au Millbrook Proving Ground, en Angleterre.

Elaborée et produite par Bramble Energy, cette pile à combustible de 5 kW procure au passage une autonomie supplémentaire d’environ 80 miles (environ 130 km) selon le cycle NEDC avec 1,7 kg d’hydrogène à bord. Les gains pourraient être augmentés encore avec des capacités de stockage d’hydrogène plus importantes.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting