Une start-up toulousaine prépare un jet à hydrogène

 

Une start-up installée sur l’aéroport de Toulouse-Francazal souhaite se lancer dans l’aviation d’affaires à hydrogène, rapporte l’Usine Nouvelle. La jeune pousse avait déjà réussi une première levée de fonds au mois de juin, dont le montant n’a pas été communiqué. Son projet est en outre soutenu par le programme Blast*

« Nous avons pour ambition de devenir à terme un nouveau constructeur dans le segment de l’aviation d’affaires », lance Eloa Guillotin, PDG de l’entreprise. Diplômée de l’ISAE-Supaero et de Polytechnique (tout comme Hugo Tarlé le responsable technique), elle a monté cette structure il y a un an. Beyond Aerospace vise avant tout un segment d’aéronefs ne dépassant pas une quinzaine de places. Toujours selon l’Usine Nouvelle, la start-up affirme avoir conçu un démonstrateur télécommandé de 3 mètres d’envergure et compte bientôt faire voler un avion à échelle humaine.

Le calendrier n’est pas encore connu pour l’avion définitif.

*Imaginé par l’Onera, Polytechnique, la SATT Saclay et l’accélérateur Starburst, ce programme ambitionne d’accompagner 20 start-up par an.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Share on twitter
Share on linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting