Une tribune de Fabio Ferrari dans Les Echos

Dans les pages Opinion, le Président de Symbio – qui est par ailleurs premier vice-Président de l’AFHYPAC – appelle les pouvoirs publics à faire de la transition énergétique une opportunité, et non un « épouvantail » synonyme de taxes et d’impôts. « Ne serait-il pas magnifique en effet si, en son nom, les entreprises actrices de la transition énergétique (constructeurs d’automobiles, de chaudières, etc., et des machines servant à les fabriquer) investissaient massivement en France et fabriquaient en grandes quantités les produits d’un monde zéro-émission (des ampoules aux voitures) et/ou les machines-outils associées ? », écrit-il.

Fabio Ferrai plaide pour « des outils de financement qui rassurent les industriels sur la rentabilité de leur investissement à moyen terme, tout en garantissant aux autorités que le modèle mis en place tournera in fine sans subvention » Et il cite l’exemple de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui, à travers son plan Zero Emission Valley pour le déploiement de l’hydrogène, applique l’un de ces outils.

La tribune est à lire ici.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting