Une troisième place pour une Toyota Mirai à l’e-Rallye de Monte Carlo.

Cette année, c’est une Tesla S qui a remporté le 2ème e-Rallye de Monte-Carlo, avec l’équipage Didier Malga et son co-pilote Anne-Valerie Bonnel (Red Cow Racing). Ils s’imposent devant une BMW i3 et une Toyota Mirai engagée par Air Liquide. Le podium est 100 % tricolore.

A noter que les autres voitures à l’hydrogène finissent aux 16e, 17e, 18e, 34e et 37e places. La pile à combustible s’incline donc devant la batterie cette année, contrairement à l’édition 2016, mais le rallye a permis une nouvelle fois de montrer que l’hydrogène est une solution crédible.

Air Liquide n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de présenter les avantages de cette solution au Prince Albert.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting