Utilitaires hydrogène de Stellantis : des premiers clients

Utilitaires H2 de Stellantis : des premiers clients

Opel et Citroën annoncent des premières livraisons pour les utilitaires à hydrogène développés en commun.

Ainsi, la marque au blitz a livré son premier Vivaro-e Hydrogen à Miele. Le fabricant allemand d’appareils électroménagers va exploiter le tout premier utilitaire du groupe Stellantis fonctionnant à l’hydrogène. C’est normal qu’elle ait eu la primeur, les équipes d’Opel Special Vehicles (OSV), basées à Rüsselsheim, en Allemagne, sont en charge de produire les fourgons à hydrogène pour l’ensemble du groupe. Cet Opel Vivaro-e Hydrogen va donc rejoindre la flotte du fabricant allemand d’appareils électroménagers haut de gamme Miele. Il entrera très rapidement en service dans la région Rhin-Main pour un usage quotidien.

En France, Citroën a aussi trouvé un débouché au tout premie ë-Jumpy Hydrogen. Il rejoindra dans les prochains jours le Groupe SUEZ qui s’apprête à réaliser un test grandeur nature de ce modèle sur son site de Carcassonne, un site pilote sur lequel le groupe investit pour la production d’hydrogène vert, enjeu majeur des prochaines années.

Avec une autonomie supérieure à 400 km* et un temps de recharge des réservoirs de seulement 3 minutes, la technologie associant batterie et pile à combustible satisfera les besoins des clients qui font de longs trajets ou de longues tournées.

Vous voulez en savoir plus sur les utilitaires à hydrogène de Stellantis ? Alors nos derniers articles sur le groupe devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Stellantis ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde