Vers un stockage hybride batteries et hydrogène dans l’automobile

Dans le cadre d’un projet de recherche, financé par l’agence de l’innovation du land de la Hesse, la société d’ingénierie EDAG va développer un système de stockage hybride pour l’automobile. Le partenaire de ce projet est Hexagon Purus, un spécialiste des réservoirs haute pression composites.

L’objectif est de proposer le meilleur des deux mondes : d’une part une propulsion électrique pour le quotidien reposant sur des batteries de dernière génération et, de l’autre, des réservoirs d’hydrogène qui viennent alimenter une pile à combustible pour produire du courant et parcourir de longues distances, avec en prime un temps de remplissage réduit à quelques minutes. EDAG et Hexagon Purus vont implanter en parallèle ces composants dans le plancher. En fonction du véhicule, le constructeur pourra ensuite choisir de configurer la place qu’il veut réserver aux batteries et à l’hydrogène.

Le projet de recherche, qui devrait durer 18 mois, sera l’occasion de valoriser la plateforme flexible ScaleBase d’EDAG

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting