Vicat : le cimentier qui s’intéresse à la mobilité H2

Partenaire du record de Hyundai, établi sur le circuit de glace de Val Thorens, le groupe s’intéresse à l’hydrogène et veut contribuer à la mobilité hydrogène, au niveau de l’infrastructure.

Vicat est un groupe cimentier dont le siège se situe près de Grenoble, et qui produit des bétons, des granulats et du ciment. Dans une démarche environnementale, il cherche à remplacer les énergies fossiles pour faire des produits bas carbone. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il a une filiale active dans le transport et la logistique. Elle a pour nom la SATM Transport. La société a fait l’acquisition d’un Hyundai Nexo et en a commandé un Kangoo H2 pour un atelier de maintenance.

Via cette filiale, Vicat est d’ailleurs un acteur du projet ZEV (Zero Emission Valley) en tant que partenaire de la région AURA et client de la station de remplissage de Chambéry.

La SATM a aussi d’autres ambitions dans la mobilité lourde. Elle a décidé de commander 10 poids-lourds à hydrogène auprès de Nikola et Iveco. Il seront livrés en 2023. Il s’agit de camions de 44 tonnes avec le tracteur et la semi-remorque. A terme, leur nombre pourrait passer à une cinquantaine entre 2025 et 2030.

Vicat souhaite par ailleurs produire de l’hydrogène sur ses sites industriels et en proposer une partie à des clients extérieurs. Ainsi, une station va être installée en 2023 par Hympulsion au siège de Saint-Egreve. Elle sera à terme ouverte au public. L’hydrogène sera produit à partir de la chaleur fatale des fours. L’objectif est de produire une tonne par jour. Un autre projet concerne la plus grande usine du groupe à Montalieu-Vercieu, au nord de l’Isère. Dans le cadre du projet Hynovi, mené avec Hynamics, Vicat va récupérer le CO2 produit par la cimenterie et fabriquera du méthanol, qui servira de carburant de synthèse pour le transport maritime par exemple. Le site fera aussi de l’hydrogène par électrolyse.

« Notre volonté est d’emmener d’autres entreprises vers la mobilité hydrogène », explique Jean-François Girard, Président de la SATM Transport.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting