Voiture à hydrogène : le groupe FAW commande des piles à EKPO

Voiture à hydrogène : le groupe FAW commande des piles à EKPO
Voiture à hydrogène : le groupe FAW commande des piles à EKPO

C’est une décision assez symbolique au pays de référence de la voiture électrique à batterie. Le groupe FAW, l’un des plus grands constructeurs automobiles du pays, envisage d’introduire la technologie dans un modèle de sa marque haut de gamme Hongqi.

Personne ne connaît cette marque dont la calandre imposante est une signature d’un certain luxe à l’orientale. La limousine de la série L est par exemple la voiture officielle pour les principales célébrations et événements de Chine. Sans savoir à ce stade sur quel modèle Hongqi veut intégrer l’hydrogène, c’est une bonne nouvelle pour EKPO. Les deux entreprises se connaissent déjà, puisqu’elles avaient déjà collaboré au moment des Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin. Le constructeur y avait déployé des navettes à l’hydrogène.

Le module de pile PEMFC « NM12-Single » convient aux applications dans les secteurs des voitures particulières et des véhicules utilitaires légers. Il offre une densité de puissance élevée combinée à une conception compacte et un faible poids. La Chine représente un futur marché clé pour EKPO, qui y a fondé une filiale chinoise en 2022 et a installé de vastes capacités de développement et de production.

Vous voulez en savoir plus sur la Chine ? Alors nos derniers articles sur l’empire du milieu devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la Chine ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

2