Un AAP pour produire en France des véhicules propres

Dans le cadre de France 2030, l’Etat lance l’appel à projets (AAP) « Soutien aux projets d’investissements pour produire en France les véhicules routiers de demain et leurs composants ».

Opéré par Bpifrance, ce dispositif s’adresse à tous les acteurs du secteur et vise à amplifier les mesures déjà engagées pour soutenir la filière, en particulier le premier appel à projets destiné à la diversification des sous-traitants*, lancé en 2022 dans le cadre de France 2030.

L’objectif est d’inciter la filière automobile à investir entre 2023 et 2026 pour maîtriser la conception et l’industrialisation des composants du véhicule de demain (batteries, piles), mais aussi encourager à la production des infrastructures de recharge et d’avitaillement pour les véhicules électriques à batterie et à hydrogène. L’Etat sera également vigilant quant à la performance environnementale des procédés et sites de production (projets de décarbonation, économie circulaire, etc.).

Il s’agit d’accélérer les investissements de modernisation et de diversification des sous-traitants et faire émerger « un tissu industriel amont compétitif, décarboné, innovant, résilient, ancré dans les territoires et créateurs d’emplois d’avenir ».

L’AAP prévoit deux relèves : le 29 mars et le 15 mai.

*et pour lequel 83 projets ont été sélectionnés, représentant plus de 307 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus pour près de 91 millions d’euros par l’Etat

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde