Pegasus : un yacht à hydrogène de 88 m

Le designer Jozeph Forakis a conçu un yacht à la pointe de la technologie dont la propulsion serait assurée par l’hydrogène. Il ne s’agit que d’un projet, mais il fait parler de lui.

Designer d’origine grecque, né à New-York et disposant de bureaux à big Apple et Milan, Jozeph Forakis a eu une idée alors qu’il se trouvait sur l’île de Koufonissi*. Il a la vision d’un bateau proche de la nature et dont les flancs reflèteraient les nuages sur l’eau. Une sorte de yacht furtif. C’est ainsi que naît le projet Pegasus.

Passionné de technologie, Jozeph Forakis et son équipe alignent alors des concepts en rupture, comme par exemple l’impression 3D pour créer une structure maillée, une finition métallique et des ailes en verre, une serre à l’intérieur (pour purifier l’air et faire pousser des fruits et légumes), et bien sûr une propulsion en mode zéro émission. Le designer a choisi l’hydrogène pour une autonomie illimitée. Pour cela, il compte s’appuyer sur des panneaux solaires, un électrolyseur (avec désalinisation de l’eau de mer) et bien sûr des piles à combustible, avec le renfort de batteries lithium-ion.

A ce stade, le projet n’affiche aucune donnée chiffrée. Par contre, les croquis laissent apparaître un générateur au… Diesel en cas de besoin.

*dans l’archipel des Petites Cyclades

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles