Amelia : 1ère compagnie aérienne dans l’hydrogène ?

Sur son site, Amelia révèle qu’elle souhaite utiliser des avions rétrofités à l’hydrogène par Universal Hydrogen et utiliser également des carburants synthétiques.

C’est à lire sur la partie blog du site d’Amelia Green (une compagnie fondée par Regourd Aviation), qui propose un entretien avec Adrien Chabot, directeur de l’innovation. Il rappelle d’abord que le Groupe est devenu membre fondateur de l’AZEA (Alliance for Zero-Emission Aviation) et de Target True Zero (initiative du World Forum Economic). Membre par ailleurs de l’IATA (International Air Transport Association), il souscrit à l’engagement “fly net zero” dont l’objectif est d’atteindre le net zéro carbone d’ici 2050.

Mais surtout, Amelia a noué un partenariat avec Universal Hydrogen. En s’engageant dans l’achat de trois kits de conversion, Amelia deviendra la première compagnie à voler à l’hydrogène sur un ATR72-UH2. « Si l’hydrogène est une solution particulièrement adaptée à nos ATR, son application sur le reste de notre flotte pourrait être plus tardive. Il est donc essentiel de prendre en compte l’ensemble des solutions, comme les carburants durables (SAF) », explique Adrien Chabot.

Amelia se concentre aussi sur l’optimisation de nos opérations grâce à un outil développé par Thales, Flight Footprint. L’étude des données permet de quantifier les émissions et de réduire à terme l’impact sur le réchauffement climatique.

« Ces engagements et partenariats font d’Amelia une des compagnies régionales les plus avancées dans la transition énergétique en Europe », souligne Adrien Chabot.

Vous voulez en savoir plus sur l’hydrogène dans le secteur aéronautique ? Nos 2 derniers articles sont à retrouver ici et ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène