Ursula von der Leyen fait des annonces sur la banque de l’hydrogène

banque de l'hydrogène

A l’occasion de la European Hydrogen Week, qui s’est ouverte cet après-midi, la Présidente de la Commission Européenne a fait le point sur les actions entreprises. Elle a évoqué un partenariat avec le Brésil et fait des annonces par rapport à la banque européenne de l’hydrogène.

Initialement prévue pour intervenir depuis Brussels Expo, Ursula von der Leyen a été retenue par une réunion à Berlin avec le chancelier Olaf Scholz et le Président Emmanuel Macron. C’est donc par l’intermédiaire d’une vidéo qu’elle s’est adressée aux participants de la conférence de haut-niveau. Elle a d’abord indiqué que l’économie de l’hydrogène est en plein essor, citant l’exemple des bus qui circulent de Riga à Barcelone, de l’infrastructure qui se construit sur le port de Rotterdam. Mme von der Leyen a également mentionné le premier vol avec un avion à hydrogène liquide dans le ciel de Slovénie. L’Europe a investi 17 milliards pour aider 80 projets dans les différents Etats.

« On est à l’aube d’un monde de l’hydrogène propre », a souligné la Présidente de l’Union, qui a insisté sur la nécessité de passer à l’échelle.

Second round d’enchères à la banque de l’hydrogène

Après avoir évoqué le Green Deal et Repower EU, elle a évoqué la banque de l’hydrogène. C’est en effet cette semaine qu’auront lieu les premières enchères pour financer, sur fonds de l’UE et pour un montant de 800 millions d’euros, des projets de production. Et en exclusivité, Mme von der Leyen a dévoilé l’étape d’après. Au printemps 2024, a-t-elle annoncé, la banque va lancer un second round d’enchères. Et cette fois, ce sera pour un cumul de 3 milliards d’euros. « Nous en avions fait la promesse il y a un an, elle devient une réalité », a-t-elle poursuivi.

Dans son intervention, la Présidente de l’Europe a également fait référence à l’international. Elle a rappelé les partenariats signés avec l’Egypte, le Kenya, la Namibie « qui ont un potentiel immense ». Mme von der Leyen a également mentionné des discussions avec le Kazakhstan, l’Australie, Oman, avant d’évoquer le Brésil. Faisant référence au Président Lula (qui est intervenu également en vidéo), elle a indiqué que l’Union Européenne apportait son support à l’un des plus gros projets d’hydrogène vert au monde, dans l’Etat de Piaui, pour un montant de 2 milliards d’euros.

Le discours est à retrouver ici et l’intervention en vidéo se trouve en bas de page.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

carte interactive monde