Banque Européenne de l’hydrogène : 1,2 milliard d’euros pour les prochaines enchères

banque hydrogène enchères Europe
Banque Européenne de l’hydrogène : 1,2 milliard d’euros pour les prochaines enchères

Lors d’un atelier sur la Banque européenne de l’hydrogène, organisé par la DG CLIMA de la Commission européenne, il a été annoncé que le budget du second lot d’enchères s’élèvera à 1,2 milliard d’euros. Elle sera organisée plus tard dans l’année.

C’est plutôt une bonne nouvelle pour la filière. Ce montant représente 25 % du budget 2024 du Fonds pour l’innovation, le reste étant consacré aux batteries (1 milliard d’euros) et aux subventions conventionnelles (2,6 milliards d’euros) qui soutiennent également des projets innovants dans le domaine de l’hydrogène. Mais à Hydrogen Europe, on aurait aimé plus.

« Nous sommes heureux de voir la prochaine vente aux enchères avancer avec un budget plus élevé que le pilote, bien qu’il soit encore inférieur au budget de 3 milliards d’euros annoncé en septembre 2022. Nous prévoyons que le milliard d’euros restant sera alloué à la prochaine enchère afin de garantir que les projets continuent de bénéficier de ce soutien indispensable pour être opérationnels d’ici 2030 et contribuer à atteindre les objectifs climatiques et énergétiques de 2030 », a déclaré Jorgo Chatzimarkakis, Président de l’association.

Privilégier la filière européenne

Hydrogen Europe fait aussi des recommandations sur les critères de ces enchères. Ainsi, il paraît essentiel à l’association de conserver une période de 5 ans pour la mise en service. De même, elle demande à Bruxelles d’être plus flexible en matière de cumul des aides pour accélérer la décarbonation de l’économie. Mais surtout, il faut davantage jouer la carte du made in Europe. Le communiqué demande « d’assurer un soutien financier européen à la chaîne de valeur technologique européenne. L’introduction de critères de résilience pour préserver un rôle clé pour les technologies et les composants fabriqués en Europe contribuerait à garantir la compétitivité de la chaîne de valeur européenne », écrit encore Hydrogen Europe.

L’association a récemment participé à la consultation publique sur les modalités des prochaines enchères. Par son implication dans le partenariat européen pour les électrolyseurs, elle a également formulé une recommandation spécifique sur la conception de critères de résilience sous la forme de critères de préqualification.

L’ambition est de travailler avec la Commission et l’industrie pour que la Banque Européenne de l’Hydrogène puisse faire passer la filière à l’échelle. Une condition nécessaire pour respecter les objectifs liés au climat.

Vous voulez en savoir plus sur la banque européenne et les enchères ? Vous pouvez retrouver tous nos derniers articles sur le sujet ici et .

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

BFC H2 VERT