Bentley à l’assaut de Pikes Peak avec un carburant issu de l’hydrogène ?

La marque anglaise annonce qu’elle va s’attaquer à un troisième record à Pikes Peak (Colorado). Le défi est de monter la route des nuages le plus vite possible avec une Continental GT3 survitaminée qui fonctionnera avec un carburant d’origine renouvelable. L’exploit est prévu le 27 juin avec au volant Rhys Millen.

Bentley, qui est une marque plus que centenaire, a entrepris un programme d’électrification. Mais en parallèle, ses ingénieurs travaillent sur les e-fuels : ces carburants générés à partir d’une électricité d’origine renouvelable. Sans que cela ne soit précisé à ce stade, on utilise de l’hydrogène pour faire ce type de carburant. C’est d’ailleurs ce que va faire Porsche au Chili en 2022 pour une utilisation sur circuit.

Alors, verra-t-on une Bentley à Pikes Peak avec un moteur thermique et un carburant plus neutre en carbone grâce à l’hydrogène ? Cela est fort possible. En tout cas, la marque anglaise mise sur les e-fuels pour continuer à proposer des moteurs sous le capot jusqu’en 2030.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting