H2 : l’Europe à la traîne derrière l’Asie ?

Dans un post sur LinkedIn, le fondateur du fonds Five T Hydrogen et CEO de Hy24, Pierre-Etienne Franc, pointe l’avance que prend l’Asie, et en particulier la Chine dans la course à l’hydrogène.

Il écrit que « La Chine a déployé plus de camions et de bus hydrogène sur les 4 dernières années que l’ensemble du monde sur les 20 dernières ». Et s’il y a lieu de se féliciter que le monde a passé en 2022 le cap des 1000 stations (+ 40% par rapport à l’année précédente), notre expert relève que 60% de ces stations ont été installées en Asie, principalement au Japon, en Corée et en Chine. Et la Chine, à elle toute seule, en opère environ 300, souligne Pierre-Etienne Franc. « Une fois de plus, la Chine prend les devants, en mettant l’Union Européenne face à l’urgence d’exécuter sa vision », écrit-il.
 
Pendant que la Chine accélère les déploiements, la Corée revisite ses plans, nous apprend cette analyse. Ainsi, le pays du matin calme entend mieux couvrir la palette des usages qui peuvent être couverts par l’hydrogène et ne se contente plus des véhicules individuels. Le Japon revisite aussi sa stratégie, comme nous l’avons écrit ce week end avec l’intervention du nouveau PDG de Toyota qui se recentre sur la mobilité lourde.

Et l’Europe ? Le CEO de Hy24 salue l’adoption de la directive AFIR qui va permettre « une couverture européenne des grands corridors logistiques et nœuds urbains par près de 700 stations hydrogène pour les mobilités intensives et lourdes ». « Ce n’est certes pas suffisant pour réaliser les objectifs de décarbonation de l’horizon 2030 », relève M. Franc, « mais c’est peut-être le signal nécessaire pour les opérateurs logistiques qui espèrent les solutions hydrides hydrogène / batterie électrique, et pour les constructeurs qui attendent des infrastructures à l’échelle pour passer en production de séries ».

Vous voulez en savoir plus sur Hy24 ? Vous pouvez lire nos 2 derniers articles ici et ici.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting