Craquage d’Ammoniac : Air Liquide et Vopak vont coopérer à Singapour

Air Liquide Vopak craquage ammoniac hydrogène Singapour
Craquage d’Ammoniac : Air Liquide et Vopak vont coopérer à Singapour

Le groupe français va coopérer avec le pétrolier néerlandais sur le développement et l’exploitation d’infrastructures à Singapour pour l’importation d’ammoniac, sa conversion en hydrogène par craquage et sa distribution.

Alors que l’on parle régulièrement du transport d’ammoniac par bateau, et de sa conversion possible en hydrogène par craquage, Air Liquide et Vopak étudient les conditions d’une coopération à Singapour. L’objectif est de développer des installations de stockage, de manutention et de craquage d’ammoniac au terminal Banyan de Vopak. Mais aussi, d’assurer la distribution d’hydrogène à faible teneur en carbone, via un réseau de pipelines d’hydrogène.

« Nous sommes fiers d’appliquer notre expertise pour transformer l’ammoniac à faible teneur en carbone en hydrogène à faible teneur en carbone, dans le but de réduire les émissions de carbone dans les bassins industriels et les secteurs difficiles à réduire, et ainsi progresser vers un avenir plus durable », commente Zhang Xi, vice-président du cluster Asie du Sud-Est et directeur général d’Air Liquide Singapour. Il rappelle au passage que l’usine pilote de craquage d’ammoniac (NH3) à l’échelle industrielle d’Air Liquide est en construction en Belgique.

Pour sa part, Rob Boudestijn, Président de Vopak Singapour, déclare : « L’hydrogène et l’ammoniac ont le potentiel de contribuer de manière significative à la transition de Singapour vers une économie à faibles émissions de carbone ».

Vous voulez en savoir plus sur Singapour ? Alors nos derniers articles sur ce pays devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur Singapour ici.

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter LinkedIn hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène