Le camion à hydrogène de Daimler s’affiche à Berlin

Daimler Truck a présenté son futur camion à hydrogène dans la capitale allemande. Une présentation qui intervient alors que le réseau de stations va connaître un coup d’accélérateur, en s’adaptant à la mobilité lourde.

Récemment, on vous a parlé des 110 millions d’euros levés par le réseau H2 Mobility Deutschland : une somme qui va permettre de moderniser des stations et d’en construire d’autres, plus adaptées aux camions. Il se trouve que Daimler Truck a participé à cet effort financier. Le constructeur, issu de l’univers Mercedes (le groupe est désormais indépendant), y a tout intérêt. Et pour sa part, il milite pour de l’hydrogène liquide, qui garantit encore plus d’autonomie (jusqu’à 1 000 km).

Les habitants de Berlin ont pu découvrir le GenH2 Truck, à l’occasion d’un événement organisé par l’opérateur allemand de stations. Sur place, il y avait aussi un élu au Parlement Européen et rapporteur de la Commission des Transports pour l’AFIR (Alternative Fuel Infrastructure Regulation). « H2 Mobility Allemagne est un projet réussi pour établir une infrastructure en hydrogène en Allemagne », a tweeté Ismail Ertug, avec une photo du camion. « L’AFIR fournit la base légale pour cela », a-t-il complété.

A travers ce règlement, l’Europe souhaite la mise en place de stations de recharge et de ravitaillement en hydrogène, en particulier pour les camions.

Pour sa part, Daimler Truck a l’ambition de n’offrir que des véhicules neufs neutres en carbone à l’usage sur ses principaux marchés mondiaux d’ici à 2039. Pour y parvenir, l’entreprise a clairement défini ses objectifs et poursuit constamment une stratégie à deux voies dans l’électrification de ses gammes avec des produits électriques à batteries et à pile à combustible à hydrogène.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting