Declyc : un projet pour décarboner la vallée la chimie en partie grâce à l’hydrogène

Declyc : décarboner la vallée la chimie en partie grâce à l'hydrogène

Le projet « DECARBONER LYon Vallée de la Chimie » (DECLYC) a été récemment désigné lauréat de l’appel à projet ZIBaC, opéré par l’ADEME. Il vise à accélérer la décarbonation de l’écosystème local avec une baisse de 80% des émissions de CO2 d’ici 2050.

Ce projet est porté par AXELERA, le pôle de référence des filières chimie, industries de procédés et environnement, avec le soutien de la Métropole de Lyon ainsi qu’un solide consortium de 11 industriels (Adisseo, Arkema, DOMO, Elkem, GRTGaz, Kem One, Suez, Syensqo, Symbio, Total Energies et Vicat) et d’un centre de recherche (IFPEN).

Grâce à un budget d’1,9 million d’euros, cofinancé pour moitié par les industriels et pour moitié par une subvention de l’Etat, le projet DECLYC va fédérer les industriels majeurs de la Vallée de la Chimie à Lyon. Les partenaires vont mener un programme de travail ambitieux sur les années 2024-2025 autour des enjeux suivants : le biogaz, l’ydrogène décarboné, la vapeur décarbonée, l’électricité renouvelable, la performance énergétique des centres de R&D, la réduction de l’empreinte eau, et enfin la capture, transformation, stockage du CO2.

DECLYC ne se limite pas à la vallée de la chimie

« En tant que partenaire industriel de premier plan dans ce consortium et avec le soutien d’AXELERA, DOMO Chemicals réaffirme également son plein engagement dans la décarbonation du territoire, notamment via la production d’hydrogène bas carbone et de vapeur décarbonée sur son site et salue le soutien de l’ADEME et des partenaires publics dans cette dynamique de décarbonation », commente Sylvain Devantay, Directeur du site de DOMO Belle-Etoile.

Dans un post sur LinkedIn, le Président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, se félicite de ce succès. Et il ajoute : « Ce projet ne se limite pas à la Vallée de la Chimie. Il symbolise notre engagement envers le Pacte pour l’Impact 2023-2030 de la Métropole de Lyon et contribue aux objectifs nationaux de la Stratégie Nationale Bas-Carbone. Plus que jamais, il faut rappeler que l’Industrie est primordiale à la transition écologique. On ne peut pas délocaliser la pollution pour se donner bonne conscience. Produire localement, c’est assurer la souveraineté économique et le respect des normes sociales et environnementales de qualité ».

Plus d’infos sur ce projet, ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Picture of Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Advert here 2