Dijon réceptionne sa première BOM à hydrogène

Dijon BOM hydrogène

Engagée dans un ambitieux projet d’hydrogène, Dijon, la capitale de la Bourgogne a réceptionné sa première benne à ordures ménagères (BOM). Progressivement, les 42 BOM passeront du thermique à l’hydrogène, ainsi que la flotte de bus.

Une si longue attente… Il y a deux ans, la ville du Mans avait proposé à Dijon et à Angers de se regrouper pour faire baisser les prix dans le cadre d’une commande groupée. Mais, l’appel d’offres est resté infructueux. En raison du nombre limité d’acteurs et des délais pour l’homologation, il faut être patient. Si la collectivité Touraine Vallée de l’Indre a été la première en France à se doter d’un tel véhicule rétrofité, la démarche a été suivie en Vendée par Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

42 BOM et 180 bus à hydrogène

Dijon est en tout cas la première métropole à s’équiper en France, avec une BOM fournie par e-Trucks et avec une pile à combustible de Proton Motor. L’autonomie est de 200 km, contre 80 km pour un véhicule électrique à batterie. Pour le moment, le prix est de 825 000 euros l’unité, mais l’ADEME a accordé une aide. Les BOM à hydrogène seront au nombre de deux au début de l’année 2024, puis de quatre en 2025, et enfin quarante-deux en 2030.

Dans le même temps, la métropole a décidé de s’équiper de 16 bus à hydrogène. Elle prévoit d’ailleurs de renouveler l’ensemble de sa flotte (180 bus) et de la convertir à l’hydrogène, ce qui serait une première en France.

L’hydrogène sera produit localement par électrolyse. Pour la globalité de cet écosystème, Dijon a prévu un budget de 100 millions d’euros d’ici la fin de la décennie.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article, cette page sur le projet hydrogène de Dijon Métropole et le guide sur les BOM de France Hydrogène

Vous voulez en savoir plus sur la région Bourgogne-Franche-Comté ? Alors nos derniers articles sur cette région française devraient vous intéresser. Vous pouvez accéder à tous nos articles écrits sur la Bourgogne-Franche-Comté ici.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène