Feu vert pour le projet HaYrport à l’aéroport de Liège

Le gouvernement wallon a donné son feu vert au projet de John Cockerill et de l’aéroport de Liège visant à déployer une infrastructure de production et de distribution d’hydrogène vert sur la plateforme. Il servira à faire fonctionner la flotte captive de l’aéroport et des navettes. C’est la concrétisation d’une collaboration entamée en 2018 entre les deux partenaires.

Le processus dans son ensemble sera pleinement « zéro émission » puisque l’électrolyseur qui produira l’hydrogène sera lui-même alimenté par l’électricité verte produite par des panneaux photovoltaïques installés à l’aéroport. La capacité de production sera de 200 kg d’hydrogène par jour, de quoi approvisionner des véhicules de l’aéroport mais également des véhicules d’autres entreprises et institutions locales. Les installations seront opérationnelles d’ci la fin 2022.

Le projet HaYrport bénéficiera d’une subvention régionale de 6 millions d’euros afin de faire face au surcoût de la production d’hydrogène par rapport aux carburants pétroliers conventionnels. Par ailleurs, la construction des installations sera couverte par un prêt de 6 millions dans le cadre du Fonds Kyoto.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting