Flex’Hy : l’écosystème hydrogène agile selon GCK

Flex'Hy hydrogène

Spécialisée dans le retrofit, la société vient d’inaugurer un nouveau site industriel. Et en profite pour se lancer dans les stations H2, fixes ou mobiles.

Flex’hy est donc le nom de cette nouvelle société dédiée à la distribution d’hydrogène. Elle a pour ambition de faciliter la distribution d’hydrogène n’importe où et n’importe quand en mode agile, favorisant ainsi l’amorçage des écosystèmes hydrogène via des stations ou solutions mobiles, avec ou sans production d’hydrogène embarquée.

Grâce à des solutions mobiles ne nécessitant qu’un faible niveau d’aménagement et de génie civil, Flex’hy entend accompagner les utilisateurs privés et publics ayant une consommation initiale limitée en hydrogène. C’est une solution pour démarrer tout de suite et répondre ensuite à l’augmentation progressive de leurs besoins.

Pour mener à bien ce projet, GCK s’est associé à AmInvest, la société d’investissement d’Amaury Mulliez dans les énergies et mobilités d’avenir. Celle-ci est déjà présente dans ces domaines, via entre autres les projets Energy Observer, Eodev, Hynova, Sunrhyse, Azfalte ou Hy Génération.

Avec Flex’hy, le groupe complète sa palette de solutions technologiques.

Vous voulez en savoir plus sur GCK ? Notre dernier article sur le sujet devrait vous intéresser. Vous pouvez le lire ici.

PS: Vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Vous pouvez vous inscrire à nos newsletters.

1) « Vos actualités hydrogène en direct » (pour recevoir tous nos articles dès leur publication).
2) « Votre newsletter hebdo » (envoyée tous les lundis en fin de matinée). 

Vous utilisez LinkedIn et vous souhaitez suivre l’actualité de l’hydrogène de manière plus régulière ? Alors notre newsletter hebdomadaire devrait vous intéresser. Vous pouvez vous y abonner ici

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Nos derniers articles

Osez l'hydrogène