L’hydrogène en F1 proposé par Alpine

Le patron de la marque du groupe Renault propose d’introduire cette forme de motorisation à l’occasion du nouveau règlement qui sera appliqué en 2026.

Si l’on en croit le site Nexgen Auto Motorsport, les écuries de Formule 1 discutent déjà des évolutions techniques en vue du nouveau règlement qui est prévu d’ici 4 ans. Et parmi les propositions, il y a celle, assez originale, de l’écurie Alpine F1. Laurent Rossi, qui est le patron de la marque, préconise « d’autres pistes potentielles comme l’hydrogène comme carburant ». Ce témoignage intervient alors qu’Alpine vient de dévoiler un concept réalisé avec l’institut de design de Milan, l’4810 et qui a justement une motorisation hydrogène.

« Cela vaut la peine de l’étudier. C’est difficile à mettre en place mais cela vaut la peine de l’étudier. Donc tant que le sport continue à être comme le fer de lance de la technologie, c’est sain », a déclaré Laurent Rossi.

Ce n’est pas la première fois qu’un acteur de la Formule 1 évoque cette piste. L’an dernier, le Directeur technique et sportif du championnat du monde de Formule 1, Ross Brawn, considérait l’hydrogène comme l’avenir de la compétition automobile.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting